David doit vaincre Goliath…

«Le 27 novembre, nous pourvoirons les derniers sièges laissés vacants au Conseil d’Etat. Quatre sièges sur sept ont déjà été octroyés à la droite, qui s’est assuré la majorité du gouvernement pour ces cinq prochaines années.

Or, ce mastodonte politique qu’est l’Entente de droite ne veut pas en rester là, mais cherche à marginaliser la gauche au sein du gouvernement, en éjectant si possible la représentante écologiste sortante, Marie Garnier. L’appétit vient en mangeant…

L’Alliance de gauche (qui est un nain politique comparé à ce mastodonte) est en très mauvaise posture, comme David face à Goliath. En effet, sur les partis qui la constituent, un seul est un grand parti: le Parti socialiste. Les deux autres, les Verts et les chrétiens-sociaux, sont de petits partis, ayant beaucoup de peine à faire entendre leur voix parmi les barytons que sont les grands partis; il est donc normal qu’ils cherchent à s’allier à un grand parti, afin d’éviter de se voir d’emblée exclus du jeu politique.

Or, ça n’est pas du tout la même logique qui anime l’Entente de droite: celle-ci réunit en effet trois des quatre plus puissants partis du Grand Conseil. Son objectif: ravir un siège à la gauche au sein du Conseil d’Etat, afin d’assurer que seule la pensée unique de la droite puisse s’y exprimer, sans être aucunement gênée par les critiques de la gauche, qui cherche à donner un visage plus humain à «l’Economie d’abord!» prônée par cette Entente de droite.

Refusons la pensée unique, permettons à David de vaincre Goliath: je vote pour Mmes Demierre et Garnier et pour M. Steiert, le 27 novembre!

Léo Tinguely, Posieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *