Votations populaires du 29 novembre 2020

03.11.2020 - Léo Tinguely

OUI à l'Initiative pour des multinationales responsables

Aujourd'hui, compter sur la bonne volonté des grandes entreprise est tout simplement illusoire. C'est simple, 61% des 200 plus grandes entreprises suisses ne possèdent tout simplement pas de politique en matière de droits humains. Glencore, Syngenta ou encore LafargeHolcim, les cas d'abus parfaitement documentés sont légions. Beaucoup de multinationales suisses font de l'irresponsabilité leur modèle d'affaire, le tout dans l'impunité la plus totale. Il est grand temps de limiter et de sanctionner des pratiques sans scrupules, illégales et irresponsables !

OUi à l'initiative pour l'exportation de matériel de guerre

La JSF se positionne clairement pour l’initiative contre le commerce d’armes. En effet, la Suisse en exportant du matériel de guerre à l'international prend activement part à un effroyable commerce de la mort. Si bien qu'il est fréquent de retrouver armes, munitions ou grenades dans des zones de conflits et au mains d'Etats et de groupes violant systématiquement les droits humains. Cette situation s'avère d'autant plus paradoxale que la Suisse se veut un pays neutre ayant à coeur de jouer un rôle de médiateur au sein des relations diplomatiques. En mettant fin à cet honteux commerce, la Suisse participera à rendre ce monde plus pacifique et adoptera une position cohérente quant aux valeurs qu'elle souhaite promouvoir.

NON à la révision de la Caisse de pension du personnel de l'Etat de Fribourg (CPPEF)

Des baisses de rentes massives, des années de plus de travail et des baisses de salaires, voilà ce qui attend l'ensemble du personnel de l'Etat en cas de oui le 29 novembre prochain. Si une réforme est nécessaire, celle qui nous est proposée aujourd'hui n'est absolumment pas équilibrée et se fera sur le dos des travailleuses et travailleurs de l'Etat. Un·e infirimier·e ou un enseignant·e pourront ainsi perdre jusqu'à 600 francs/mois durant le reste de leur vie, la faute à des prévisions surréalistes et à une participation de l'Etat de Fribourg qui, en comparaison cantonale, se situe en dessous de tout. En effet, à l'échelle fribourgeoise, les cantons de Genève et du Valais ont investi respectivement 1,5 et 1,4 milliards pour pareille réforme. Avec des finances pourtant au beau fixe, Fribourg se limite lui à 380 millions. La JSF s'oppose à un projet qui fera travailler plus pour gagner (beaucoup) moins.