Raihyana Kuwunuka et Tania Sauteur élues à la présidence !

08.03.2021 - Dalia Lamhangar

Après plus de trois années à la tête de la Jeunesse socialiste fribourgeoise (JSF), en coprésidence puis seul, Léo Tinguely se retire avec la satisfaction d’avoir pu mener à bien différents projets d’envergure et avec le sentiment qu’il est temps de démarrer un nouveau cycle. Lorsqu’on évoque les succès obtenus sous sa présidence, on pense évidemment à l’initiative cantonale Transparence acceptée avec le score phénoménal de 68,5%, à l’initiative pour la gratuité des transports publics fribourgeois récoltée en pleine deuxième vague ou encore à l’excellent score obtenu par la JSF lors des élections fédérales de 2019. Mais plus que ses victoires, Léo Tinguely aura toujours réussi à rassembler les membres pour créer un parti fort qui s’engage collectivement pour ses idées. On retiendra autant son immense engagement et l’énergie incroyable qu’il a mis à profit de sa section et des divers citoyennes et citoyens de notre canton.

Pour continuer à faire de la JSF la jeunesse politique la plus engagée du canton, les membres réuni·e·s en assemblée le jeudi 4 mars, ont élu à leur tête la fribourgeoise Raihyana Kuwunuka ainsi que la glânoise Tania Sauteur, respectivement étudiantes en droit économique et en psychologie. Elles auront à cœur de continuer à dénoncer et lutter contre toutes les inégalités crasses et croissantes dans notre société en s’investissant à la présidence. Au cœur de cette lutte, elles citent avoir plusieurs projets qui leur tiennent à cœur tels que la rémunération du travail de care exécuté par une majorité de femmes*, une réforme du système de l’assurance-maladie actuel qui appauvrit toujours plus les ménages de notre canton, un système éducatif qui met la priorité sur la déconstruction raciale, sexiste et homophobe et pour un accès juste et digne des personnes migrant•e•s en facilitant et accélérant par exemple le processus d’asile, encore plus en ce temps de crise écologique, sanitaire et économique mondiale car personne ne devrait être illégal et avoir à se battre pour survivre.

Lors de cette assemblée, la JSF a également renouvelé son comité. Après plusieurs années en son sein, Yvan Rime et Mattéo Ducrest ne se sont pas représentés pour un nouveau mandat. La JSF les remercie pour leur engagement et l’entier du travail accompli. En plus de Raihyana Kuwunuka et de Tania Sauteur, le comité est désormais composé de Dalia Lamhangar, Ajda Budak, Maxime Weissbaum, Umut Ali Sahin et Thomas Gremaud.